Paiement direct par Internet
Depuis 2000


Originalité, authenticité, probité
1ère fois à la télé en 2003. - La Revanche des NerdZ - Mathieu Pichette, Patrick Masbourian - Payez avec votre carte de débit sur Internet

Paiement direct par Internet;
Le premier système de paiement direct au Canada

Vous faites vos achats en ligne comme à l’habitude. Au moment de payer, plutôt que de transmettre votre numéro de carte de crédit sur le réseau, vous choisissez votre banque ou votre carte de crédit puis vous êtes redirigé sur le site Internet de votre banque(ou émetteur de carte de crédit) pour autoriser la transaction (le paiement).

Carte de débit sur Internet + Conférence Association canadienne des paiements

L’ institution financière du payeur reçoit les informations relatives à la facture à payer directement et demande, d’autre part, directement au payeur de s’authentifier, de valider et de confirmer la transaction de façon confidentielle auprès de son institution financière puisqu’au moment du paiement tous les deux sont isolés du marchand. Après acceptation et confirmation du payeur, l’institution financière confirme aux serveurs de paiement le résultat.

Le serveur de paiement peut alors confirmer la réussite de la transaction au marchand, sans jamais avoir été en contact avec les informations du payeur (numéro de carte bancaire (crédit/débit), NIP, etc…). Pour finir, la banque du payeur, elle, vire les fonds directement au compte du marchand. Ce qui conclut une transaction saine et directe, peu coûteuse et sans intermédiaire entre le payeur et son compte bancaire.

( Voir notre présence sur la scène médiatique canadienne et américaine )

Schéma d’une transaction de paiement direct par Internet
Schéma Paiement direct par internet

C’est le paiement direct par Internet pour payer ses achats en ligne!

En 2000, tous ceux à qui nous présentions notre façon de faire disaient unanimement « C’est l’ Interac de demain » ! À l’époque « Interac » était une association à but non-lucratif comprenant plus d’une centaine d’organismes, entreprises et institutions qui déterminaient ensemble les besoins et standards de communication entre les institutions financières.

Technologiquement parlant, jusque là les institutions financières communiquaient directement entres elles plutôt que de passer par une tierce partie, privée dans ce cas-ci : ACXSYS CORP. devenu INTERAC CORP. 

Malheureusement, pour les québécois la pluie et le beau temps sont décidés, comme disait M. Jacques Parizeau ex-Premier ministre du Québec, par « les 5 grandes soeurs torontoises » ( RBC, SCOTIA, TD, CIBC et BMO ). Desjardins et Banque Nationale ont beau essayé mais les 5 grandes soeurs sont majoritaires et solidaires à la table de ACXSYS CORP.

L’Interac que nous avons connu était une association qui était propriétaire d’une marque de commerce « Interac ».  Contrairement à la croyance populaire Interac n’a jamais été un « noyau », un serveur ou une application. Interac était un réseau décentralisé où les institutions communiquaient directement entre elles. Chaque institution financière était autonome et possédait chacune leur propre infrastructure, indépendante l’une de l’autre.

Les transformations de Acxsys Corp. en Interac Corp. sont en cours depuis plusieurs années et la transformation se poursuit. L’ Association Interac vient officiellement d’être dissoute le 5 février 2018. Et INTERAC CORP. est né. Bienvenue Interac Corp. !

 

C'est le groupe québécois Othentik le premier qui a promu à travers le Canada et les États-unis son innovatrice méthode de paiement. ( Voir notre section Médias )

Le groupe québécois Othentik a réussi à trouver comment exploiter de manière ingénieuse l'option de paiement de factures des services bancaires en ligne qu'offrent les institutions financières. À partir de là les possibilités se sont automatiquement multipliées.

 

Des porte-feuilles électroniques alimentés à même les services bancaires en ligne, des HyperWallet, UseMyBank, de l'envoi de fonds par courriels, de la micro-monnaie, Moda, Certapay, Acxsys, Interac ... nommez-les !

L’avantage du système d’Othentik réside dans le fait qu’aucune tierce partie ne se place entre le consommateur et son institution financière.

Dans le cas d’ INTERAC CORP. une tierce partie centrale (privée et détenue par des institutions financières et quelques entreprises commerciales privilégiées) est créée. 

 

– AVEC OTHENTIK –

Le consommateur effectue le règlement de la transaction directement avec son institution financière sans jamais avoir à divulguer ses informations bancaires (numéro de carte de débit ou de crédit, NIP, etc.) au marchand avec lequel il effectue une transaction.

Aucun logiciel à installer, aucune somme à immobiliser dans un compte virtuel…

Le seul prérequis pour effectuer un paiement direct via Internet : avoir accès aux services bancaires en ligne de son institution financière.

 

Comment faire un paiement direct Internet, c’est très simple.

Quand vous payez votre facture d’électricité sur le site bancaire de votre institution financière, vous devez inscrire un numéro de référence, un montant à payer et le nom de l’organisme à payer. Lorsque la compagnie d’électricité reçoit votre paiement de la banque en fait ce qu’elle reçoit c’est un numéro de référence(celui que vous avez indiqué), un montant à transférer.

C’est la beauté d’Othentik. Puisque la transaction s’effectue sur le site de la banque du payeur, la sécurité est entièrement assumée par l’institution financière du client payeur. Si cette méthode n’avait pas été sécuritaire : Premièrement elle n’aurait pas été reprise à Toronto mais surtout il en aurait été à dire que les services bancaires en ligne des institutions financières n’auraient pas été sécures. 

Alors à partir du moment où vous transmettez un numéro de référence à un client et un montant à payer directement, ce dernier a tout en main pour vous payer directement à partir de son site bancaire. À condition bien sûr que l’organisme à payer soit inscrit dans la liste des factures à payer de votre banque.

Système de paiement par l'entremise des systèmes bancaires en lignePuisque les numéros de références sont émis par les marchands(ou entreprises) ils ne sont pas validés à l’avance par la banque. Donc on peut attribuer plusieurs numéros à un même client comme par exemple pour des achats multiples. C’est donc dire que comme chacune de vos factures a un numéro de facture unique, le numéro de facture peut donc devenir le numéro de référence à transmettre aux services bancaires n ligne par votre client pour payer directement via Internet une facture précise.

Voilà, il ne restait plus qu’à automatiser le tout pour obtenir un vrai paiement direct Internet ! Un authentique paiement direct par Internet !

Ci-dessous vous trouverez une partie de la recette qui vous permettra de comprendre d’où vient l’idée d’Othentik au départ. Vous découvrirez comment percevoir des paiements, semi-automatiquement mais immédiatement et cela d’une façon presque trop simple pour être vraie ! Surtout vous cesserez ainsi de perdre un pourcentage de votre vente en frais de transactions pour votre banque(carte de crédit). Seulement un frais fixe de quelques sous par paiement direct Internet de facture.

 

En 1995, l'arrivée du Web allait naturellement précipiter le besoin de percevoir des paiements par Internet.

De nos jours, ce concept fait partie de nos habitudes. En effet, par exemple, lorsque vous payez l'achat d'un bien sur Internet vous ne donnez plus votre numéro de carte de crédit au marchand vous êtes plutôt dirigé vers votre institution financière(carte de crédit) pour effectuer le paiement.

C'est difficile à croire (oui et non) mais dès l'arrivée du Web en 1995 et jusqu'en 2005, autant au Canada qu'aux États-Unis, les institutions financières n'avaient pas encore de réelles solutions de paiement pour les achats faits sur Internet.

 

Le traditionnel modèle de paiement pour les ventes à distance (signature sur "papier" ou par téléphone) s'est tout simplement transposé sur Internet. C'est à dire que vous donniez encore comme à l'époque votre numéro de carte de crédit au marchand mais cette fois par Internet plutôt que par téléphone ou par la poste.

 

Avec tous les dommages, fraudes et vols d'informations personnelles que tout cela a provoqué l'industrie a cherché à sécuriser, à blinder en quelque sorte l'infrastructure "la façon de faire" de l'époque c'est à dire; la transmission du numéro de carte bancaire(crédit) du consommateur au marchand. Ce sont les marchands eux-même qui devaient voir à la sécurité des leurs infrastructures technologiques. Vous pensez maintenant le fardeau et le risque qu'était de faire du commerce en ligne.

 

Au Québec, aujourd'hui le 8 avril 2018, presque jour pour jour, dix-huit ans après la découverte du paiement direct par Internet au Québec, et bien qu'en fonction à Toronto depuis 13 ans ( 2005 ) on est pourtant encore presque au même point qu'en l'an 2000. Pas de paiement par débit sur Internet. Pas de paiement direct par Internet du moins si on est membre d'une des trois banques québécoises; la Fédération des caisses Desjardins, Banque Nationale du Canada et Banque Laurentienne du Canada. Quand on avance pas, on recule.

LA SOLUTION N'EST PAS VENUE DES DÉPARTEMENT BANCAIRES FINANCÉS À COUP DE DIZAINES DE MILLIONS DE DOLLARS CHAQUE ANNÉE.

CE N’ÉTAIT PAS DE SÉCURISER ENCORE PLUS LES TECHNIQUES UTILISÉES QUI ALLAIENT RÉGLER LES PROBLÈMES.

 

ON EN A TOUS ÉTÉ TÉMOIN SINON VICTIME, MOIS APRÈS MOIS LES NUMÉROS DE CARTE DE CRÉDIT SE FAISAIENT DÉROBER À COUP DE DIZAINES DE MILLIONS DANS LES BASES DE DONNÉES DES GRANDES ENTREPRISES.

 

IL FALLAIT CRÉER UNE NOUVELLE FAÇON DE FAIRE. CE N’ÉTAIT RIEN DE MOINS QU’UNE URGENCE INTERNATIONALE. LA SOLUTION EST VENUE DEUX JEUNES ENTREPRENEURS QUI CHERCHAIENT UNE FAÇON DE FAIRE PAYER LEURS CLIENTS, DES ÉTUDIANTS PRINCIPALEMENT, QUI N'AVAIENT PAS DE CARTE DE CRÉDIT !

 

Tout le monde voulait sécuriser le crédit. Alors que nous, nous cherchions plutôt comment recevoir des paiements en provenance du Web !

 

C’était très périlleux de réussir à avoir un terminal de paiement (pour qui n’avait pas pignon traditionnel sur rue) et on avait pas vraiment 10 000$ à immobiliser en caution ! Parce que vous ne savez probablement pas mais à l’époque en tant que petit entrepreneur il fallait remettre une caution de 10 000$ pour avoir droit à un terminal de paiement qui vous permettaient d’entrer les numéros cartes de crédit reçues en personne, par téléphone, la poste ou Internet ! Encore pire, oser dire que ce serait seulement pour des ventes à distance sans signature… ooooohhh wow les moteurs !

 

Bref, on se disait qu’on pourrait sûrement s’arranger d’une façon quelconque sans les banques ! On voulait tout simplement une façon pour que nos étudiants, sans carte de crédit, puissent payer leurs achats dans notre petite boutique en ligne !

 

On aura trouvé comment recevoir du débit et, en prime, comment solutionner la façon de payer par carte de crédit sur Internet puisque cela, encore au début des années 2000, se faisait à l’envers !

 * * *

Voici des pistes qui simplifient la ultra-complexe, inaccessible et très coûteuse "science bancaire" !

Tout cela POSSIBLE, avec ou sans sans carte de crédit, sans modifier les systèmes bancaires actuels.

Et c'est fonctionnel depuis 2002-2003 chez Desjardins. Bien avant Acxsys Corp devenu Interac Corp.. En effet, l'Association à but non-lucratif Interac a été dissoute en février dernier ( 2018 ) et c'est Acxsys Corp., l'oligopole bancaire canadien dont font partie aussi (minoritairement) la Fédération des Caisses Desjardins et la Banque Nationale du Canada qui hérite d'une des marques de commerce les plus connues et appréciées des canadiens.
Voir la description et les dessins pour comprendre comment exploiter les services bancaires en lignes actuels pour le paiement d’achat fait sur Internet. Comme quoi la solution est réellement simple à mettre en place par les institutions financières. Au risque de me répéter encore et encore, ça fait 18 ans que c’est possible ! Toujours rien au Québec. Incroyable !

 

     Executive summary 2004 : Schémas, processus, démonstrations, faisabilité – Paiement direct par Internet

PCT : Illustrations

et   PCT : Description                          <<<– COMMENT ÇA MARCHE ?

 

PCT #02409680  –  Bureau des brevets américain – Demande de brevet – Priority date – May 5, 2000 : http://patentscope.wipo.int/search/en/detail.jsf?docId=WO2001086523&recNum=1&docAn=IB2001000761&queryString=FP:(rioux,patrick)&maxRec=1

Office sur la Propriété Intellectuelle du Canada Illustrations (sur l’OPIC) et Description (sur l’OPIC)

 

Présentation Démo .ppt vidéo

 

Des atouts incontournables

Dorénavant, utilisez votre compte bancaire via les services en ligne de votre institution financière et HyperPaiement<sup>MC</sup> pour régler vos achats et transactions sur Internet.

Débit : Othentik innove avec son nouveau mode de paiement direct pour Internet. Tout comme dans le cas d’un paiement par carte de débit, le paiement d’un achat en ligne peut maintenant se faire directement via son institution financière. Ainsi, il n’est plus obligatoire de posséder une carte de crédit pour faire des achats en ligne !

Crédit : Othentik innove en permettant l’achat à crédit de biens sur Internet à partir des services bancaires en ligne des institutions financières. Ainsi, vous pouvez régler vos achats directement sur le site Web de votre institution financière en utilisant votre compte de carte de crédit ou votre marge de crédit. Vous n’avez donc plus à assumer le risque de transmettre votre numéro de carte de crédit sur Internet !

Contrairement aux autres solutions de paiement en ligne, la passerelle de paiement électronique d’Othentik permet :

  • De régler une transaction directement et exclusivement auprès de votre institution financière, avec tous les gages de sécurité que cela implique ;
  • De garantir la confidentialité et l’intégrité de la transaction en supprimant l’intervention de tierce partie entre le payeur et son institution financière ;
  • D’exclure le marchand du règlement de la transaction puisque ce dernier est uniquement informé lorsque la transaction est acceptée par votre institution financière.

 

Présentation complète .ppt