CEFRIO - Bulletin SISTech

Une nouvelle alternative pour le paiement en ligne

La semaine dernière, les groupes de cartes bancaires VISA et Mastercard ont connu une des plus graves attaques jamais perpétrées contre elles. C’est en piratant le système informatique d’une compagnie qui effectue le traitement de transactions pour les commerçants que près de 8 millions de numéros de cartes de crédit ont pu être obtenus. Rien pour rassurer les 63% des adultes québécois qui, en 2002, estimaient peu ou pas du tout sécuritaire d’acheter sur Internet par carte de crédit¹. Une nouvelle solution de paiement en ligne, développée par l’entreprise québécoise Othentik Technologies pourrait bien se révéler être la solution à ces problèmes de sécurité.

La formule d’HyperPaiementMC est simple : l’authentification du payeur et l’autorisation du paiement passent par l’institution financière du consommateur et non par un système informatique détenu par une autre entreprise. Le paiement en ligne se fait par une passerelle qui permet de régler une facture directement à travers son compte bancaire en ligne. Plusieurs modes de paiement pourront être accessibles. Le client pourra effectuer une transaction semblable à la carte de débit et même éventuellement l’achat par carte de crédit directement par l’intermédiaire de son compte bancaire virtuel. Jusqu’à maintenant, seules les factures récurrentes, à numéro fixe, comme celles d’Hydro-Québec ou de Bell, pouvaient être payées par son compte bancaire en ligne.

Grâce à HyperPaiementmc, toutes les factures peuvent être envoyées par les marchands et les organismes gouvernementaux, à l’institution financière du client et réglées par ce dernier dans son compte bancaire en ligne. Comme la transaction s’effectue directement dans le compte bancaire du client, le consommateur n’a pas à fournir sur Internet un numéro de carte de crédit au marchand.

Cette nouvelle technologie se veut plus sécuritaire puisqu’elle exige du consommateur ou du citoyen qu’il s’identifie avec un nom d’usager et un mot de passe dans son compte bancaire pour payer une facture. Pour le client comme pour l’organisme et le marchand, ce procédé amènera une diminution notable des possibilités de fraude et contribuera sans doute à apaiser les craintes des clients et citoyens quant à la sécurité des paiements en ligne.Othentik Technologies collabore actuellement avec l’Association canadienne des paiements à l’élaboration d’un cadre stratégique pour les paiements ponctuels à distance. Brevetée dans une vingtaine de pays parmi les plus industrialisés, la solution devrait être mise sur le marché sous peu. Comptant déjà des partenaires de renom, tels que Copernic et Dans un jardin, Othentik Technologies multiplie actuellement les rencontres avec différentes organisations oeuvrant dans les secteurs bancaires, technologiques et du commerce de détail. Une initiative de chez nous qu’il faudra suivre de près au cours des prochaines semaines.

¹Selon les chiffres tirés de l’enquête NETendances 2002 réalisée par le CEFRIO et Léger Marketing.

Rédactrice : Isabelle Vachon, analyste-conseil en veille stratégique, 28 février 2003, CEFRIO  http://www.cefrio.qc.ca/nouvelles.cfm?Id_actualite=416

Sources :

Association canadienne des paiements, Projet de cadre stratégique pour les paiements électroniques ponctuels à distance, 9 pages.

CEFRIO et Léger Marketing, NETendances 2002 : Utilisation d’Internet au Québec, dépliant.

Reuters,  » FBI investigates credit card kacking ‘epidemic‘ « , ZDNet News, 20 février 2003.

Othentik Technologies, HyperPaiementmc révolutionne la façon de payer ses achats en ligne !, 2003.